Des Gets au Territoire des Indiens… il n’y a qu’un cry !

10 janvier 2009, pas un nuage dans le ciel, pas trop de vent non plus et un joli petit soleil nous accueille pour notre première journée de test en Haute Savoie. Malgré ces belles conditions, il fait un froid de canard dehors et certains d’entre nous ont un peu de mal à  sortir du lit… ou se sont fait retenir un peu plus longtemps que prévu à  la frontière franco-suisse ! Résultat : on commence avec un peu de retard.

Entrée du Territoire du Grand Cry

La station est quasiment vide, donc nous arrivons assez rapidement au sommet du domaine. Le temps d’admirer la vue et de prendre une petite photo, et tels des Sioux nous rusons pour nous diriger vers notre cible principale : le Territoire du Grand Cry. Nous passons la grande porte d’entrée et quelques virages plus tard, nous sommes accueillis par le chant Pow-Wow. Au fur et à  mesure de notre progression, nous découvrons que la piste des indiens mène au village des tipis. Celui-ci est « habité » par des Indieno-savoyardes, qui offrent à  Matthieu d’authentiques peintures de guerre pour l’aider à  braver les dangers qui ne manqueront pas de se présenter tout au long de la journée…

Matth reçoit ses peintures de guerre

Après avoir fait de la musique sur les tambours du Bronx, lancé des boules de neige sur des cibles et joué à  des tas d’autres jeux tout aussi rigolos, nous partons nous dégourdir les pattes dans l’un des multiples Cross District du domaine. Malheureusement, celui-ci est avorté un peu rapidement, faute d’un croisement assez dangereux par une piste verte… On aura tout vu !

C’est déjà  l’heure du déjeuner ! Nous nous retrouvons tous autour d’un repas pantagruélique dans un restaurant d’altitude du Secteur de Nyon-Chamossière. Puis nous repartons et enchaînons plusieurs Cross districts, qui ressemblent plus à  des banked Slaloms qu’à  des boardercross, vu la taille de leurs virages et le manque de variété des tracés (pas de whoops notamment). Vers 15h, nous basculons sur le secteur de Mont-Chéry après avoir traversé persque entièrement le village des Gets skis aux pieds (mais en respectant bien les passages piétons, s’il vous plaît !). Nous faisons un rapide passage dans le Freestyle District, qui compte peu de modules. Ce n’est pas très étonnant car nous ne sommes que début janvier. Cela dit, ils sont particulièrement bien shapés et c’est apprécié !

Armelle ride

16h30, c’est l’heure du goûter ! Nous avons rendez-vous à  la Troïka, un salon de thé qui fait les meilleures viennoiseries au monde (parole de gourmande !).

Demain, nous serons en Italie, à  Courmayeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *