La sante en voyage

Retour aux infos pratiques

La sante en voyage

«  Le meilleur qu’on puisse ramener du voyage, c’est soi-même, sain et sauf.  » Proverbe persan

 
Il peut s’avérer judicieux de faire un bilan de santé, surtout si vous prévoyez de pratiquer des sports extrêmes ou de vous lancer dans des excursions périlleuses auxquelles vous n’êtes pas habitué. Dans tous les cas, si vous prévoyez des escales dans des zones tropicales, vous devez vérifier que vos vaccins sont à jour et si ce n’est pas le cas, il faudra les renouveler six mois avant votre départ.

 
 
Votre trousse à pharmacie varie en fonction des pays où vous allez partir, mais elle comprend quelques éléments indispensables : thermomètre, désinfectants cutanés, pansements, bandages, anti-douleurs, anti-diarrhéique, anti-moustiques, et éventuellement médicaments contre le mal des transports. Pour certains pays en développement où les organismes occidentaux ne supportent pas la consommation d’eau courante, il est nécessaire d’apporter des pastilles pour assainir l’eau.

Si vous le pouvez, emportez vos ordonnances ou scannez les et envoyez les vous sur votre boîte mail, car les douaniers peuvent vous demander de justifier l’introduction de vos médicaments sur le territoire du pays où vous chercher à entrer. Par ailleurs, pour éviter d’avoir à ouvrir toutes vos boîtes de médicaments alors que vous êtes perdu au milieu de la jungle amazonienne avec 40° de fièvre et un mal au ventre paralysant, faites vous une petite fiche récapitulative de 15 cm2 environs (que vous pourrez plastifier par la suite, pour éviter qu’elle ne s’abîme) avec le nom du médicament, la posologie et les cas d’utilisations.

En plus de votre trousse à pharmacie, constituez vous une petite trousse de secours avec une couverture de survie, de l’adrénaline que l’on en trouve sous la forme d’un petit stylo ou de seringue (c’est pas très appétissant dit comme ça, mais ça peut vous sauver la vie… alors à vous de voir !), un antibiotique généraliste, des cachets anti-douleur, un aspi venin (contre les piqûres d’insectes et de serpents), du désinfectant (il en existe sous forme de petites lingettes, qui prennent moins de place qu’un flacon et ne risquent pas de fuir), de la gaze, une petite bande, des pansements, des gants de chirurgien, du sparadrap, des petit ciseaux, une pince à épiler, et du collyre (pour les yeux).

Vous pouvez vous procurez le « Vidal du voyageur » qui fait le point sur la santé en voyage. D’une manière générale, informez-vous le mieux possible des conditions sanitaires dans les pays que vous allez traverser. A ce sujet, le site du ministère français des affaires étrangères est très bien fait, de même pour tout ce qui relève de la situation intérieure de tous les pays du monde sur le plan politique.

Nous vous conseillons aussi de souscrire aux assurances annulation, rapatriement, perte des bagages et couverture médicale que propose les grandes compagnies d’assurance si vous ne possédez pas une carte de paiement qui vous couvre pour tout cela. Et, conseil de juriste, lisez attentivement les clauses du contrat d’assurance ! En effet, certaines pratiques sportives ne sont pas couvertes par les assureurs (comme le ski hors piste ou la plongée). Une remarque en passant, n’hésitez pas à aller voir plusieurs assureurs, à demander des devis et à comparer. En effet, pour le même niveau de protection, les tarifs peuvent être multipliés par 16 !!!!

 

Retour aux infos pratiques