Le budget

Le budget

 
Tout d’abord, le budget comprend l’équipement et la logistique dont vous avez besoin pour votre voyage : matériel sportif, photo ou vidéo, guides et cartes, etc. Il faut aussi mettre à jour vos papiers officiels (carte d’identité, permis de conduire international, passeport) et prévoir des visas pour certains pays dans lesquels vous souhaitez vous rendre. Comptez les frais médicaux d’un éventuel check-up, des vaccins à faire ou à renouveler avant le départ (dont la plupart ne sont pas remboursés) et la constitution d’une trousse de premiers secours.

 
 
Concernant les déplacements, le budget doit prendre en compte : le prix du billet principal avec les différentes escales, les taxes d’aéroport qui à elles seules constituent un poste non négligeable (entre 10 et 50 € à chaque fois), les suppléments pour le poids des bagages, ainsi qu’une estimation du coût des transports que vous utiliserez sur place, sachant que le bus est souvent le moins coûteux, et l’avion le plus cher. Pour les trajets en avion, il existe des billets  » tour du monde « , dont le prix varie de 800 à 3 500 € en classe économique, le moins cher ne proposant souvent qu’un mini-tour en Asie. Ces billets ne sont jamais valables plus d’un an. Si vous souhaitez partir plus longtemps, il faudra donc cumuler des vols simples. Certains trajets devront être reconfirmés au cours du voyage. Il existe 3 grandes alliances de compagnies qui se partagent le marché des « billets tour du monde » et proposent différentes formules : OneWorld, Sky Team, et Star Alliance. Vous pouvez aussi choisir de voyager en bateau ou en train. La première solution comporte à peu près les mêmes contraintes que l’avion, autrement dit un minimum de rationalité dans l’ordre des déplacements et donc de préparation. Le train laisse une plus grande liberté (et vous permet quand même d’aller jusqu’en Extrême-Orient !)… tout comme la voiture : vous pouvez acheter un véhicule et le revendre sans problème (en Océanie, il existe des parking à perte de vue remplis de véhicule qui attendent d’être achetés et revendus en l’espace de trois semaines par des touristes !).

 
Ensuite, il faut faire une estimation de votre budget de vie quotidienne : hébergement, repas, transports locaux et éventuelles activités (visites, excursions, activités sportives, etc.). En lisant des guides touristiques vous aurez une idée assez précise du coût de la vie dans les pays que vous allez visiter. On compte généralement entre 15 et 30 € par personne et par jour s’il n’y a pas de dépenses extraordinaires, mais il faut évidemment augmenter cette somme dans les pays « occidentaux ». Prévoyez aussi dans votre budget un poste pour l’achat de souvenirs que vous ne pourrez pas vous empêcher d’acheter, pour vous ou pour les autres, ainsi que les frais de pellicules photos, connexion Internet, timbres, téléphone, etc.

 
 
Il faut enfin prendre en compte les frais incompressibles en France : impôts, loyer éventuel, abonnements divers… Et oui, ce n’est pas parce que vous partez que le fisc vous oubliera ! Cela dit, à votre retour, vous n’aurez pas d’impôt à payer pour l’année précédente…

Selon les différents témoignages recueillis, un tour du monde peut coûter de 3 000 €(par la route et les transports locaux, logement chez l’habitant, etc.) à 60 000 € dans des conditions optimales, par personne et par an. La moyenne se situant plutôt autour de 9 000 €…

 
Comme moyen de paiement sur place, la carte Visa Premier internationale reste la solution la plus pratique. Elle permet en principe de retirer de l’argent partout dans le monde et même parfois d’éviter de laisser une caution pour la location d’une voiture, par exemple. Vérifiez les commissions prélevées, les plafonds de retrait autorisés par votre banque, et pensez éventuellement à négocier avec votre banquier l’élévation de ce plafond. Une carte internationale ne vous dispense pas d’avoir de l’argent liquide sur vous en permanence, vous en aurez toujours besoin. Le dollar est encore la monnaie la plus courante et la plus prisée…