Le choix du parcours

Retour aux infos pratiques

Le choix du parcours

 » Et il n’est rien de plus beau que l’instant qui précède le voyage, l’instant où l’horizon de demain vient nous rendre visite et nous dire ses promesses.  » Milan Kundera

 
C’est l’une des tâches les plus excitantes de la préparation du voyage, car c’est déjà un petit voyage en soi ! Mais ce n’est pas plus simple pour autant : quels pays visiter ? Comment choisir ? Il faut écouter vos envies, et suivre votre curiosité naturelle. Si vous avez toujours été passionné par l’Australie ou les îles, vous en ferez bien sûr votre destination prioritaire. Pour bien programmer vos différentes escales, il faut prendre en compte les périodes climatiques les plus agréables, en effet certaines régions sont difficilement praticables en périodes de moussons ou de cyclones.

Commencez par dresser une liste des pays que vous ne voulez absolument pas rater, et de ceux où vous ne souhaitez pas aller. Avec l’aide d’une carte, vous pourrez imaginer les escales que vous pouvez inclure dans votre voyage. Si aucune offre de voyagiste ne correspond à vos désirs, soumettez votre parcours à une agence qui établira un devis (souvent payant). Pour réduire les frais, il vous faudra emprunter les liaisons les plus fréquentées et favoriser une certaine cohérence dans votre trajet (tourner toujours dans le même sens et ne pas faire de retour en arrière).

Intéressez-vous aussi aux dates des vacances scolaires où les avions sont souvent pris d’assaut. Informez-vous sur les dates des événements sportifs, des grandes fêtes religieuses, cérémonies nationales et jours fériés qui attirent du monde et où les prix ont tendance à flamber : les jeux olympiques ou le Nouvel an chinois, par exemple.

Enfin renseignez-vous sur la situation politique dans certains pays et surtout aux frontières. Le site internet du ministère des affaires étrangères précise les zones dans lesquelles il est fortement déconseillé de s’aventurer. Cela dit, ne vous laissez pas trop impressionner non plus, car le ministère a parfois tendance à exagérer la situation réelle de certains pays.

 

Retour aux infos pratiques