Reconnaitre et traiter l hypothermie

Retour aux infos pratiques

Reconnaitre et traiter l hypothermie

 
Note : Les signes et symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre ; ils ne sont donc pas des indicateurs fiables de la température interne du corps. Cependant, plus la température du corps diminue, plus les symptômes augmentent en intensité et plus il est difficile de réchauffer la victime.

 
 

Avant l’hypothermie

Signes avant-coureurs d’hypothermie (température interne : 36°C)

 
– Les muscles deviennent contractés, mais l’activité peut compenser le grelottement ;
– La fatigue et des signes de faiblesse apparaissent ;
– La peau pâlit, s’engourdit et devient cireuse.
 

Traitement

 
– Protégez la victime contre le froid, le vent et la neige ou la pluie ;
– Donnez à la victime des boissons chaudes et évitez l’alcool ;
– Cherchez à maintenir la chaleur (ex : en se mettant à l’abri du vent, en faisant un feu,…).

 

Hypothermie légère

Signes d’hypothermie légère (température interne : 35-34°C)

 
– La victime est consciente et peut s’aider, mais le froid lui cause de la douleur et de l’inconfort ;
– Un frisson incontrôlable et intense apparaît ;
– Les mouvements de la victime deviennent de moins en moins coordonnés.
 

Traitement

 
– Remplacez les vêtements mouillés par des vêtements secs et couvrez la victime de couvertures ou d’un sac de couchage, en veillant à ce qu’elle ait la tête bien couverte.
– Des exercices légers peuvent faciliter le réchauffement, mais ils épuisent rapidement les réserves d’énergie.
– Donnez à la victime des aliments à haute teneur énergétique et des breuvages chauds et sucrés.
 

Hypothermie moyenne

Signes d’hypothermie moyenne (température interne : 33-32°C)

 
– Les grelottements diminuent et les muscles se raidissent ;
– Les facultés mentales deviennent confuses, l’apathie s’installe, la somnolence et un comportement étrange peuvent apparaître ;
– La respiration devient plus lente et plus superficielle, le langage ralentit aussi et devient vague et mal articulé.
 

Traitement

 
– La victime doit être examinée par un médecin ;
– Appliquez à la tête, au cou, à la poitrine et à l’aine de la victime des serviettes chaudes et humides ou des bouillottes ;
– Maintenez la victime au chaud pendant plusieurs heures et continuez à lui faire boire des boissons chaudes.
 

Hypothermie grave

Signes d’hypothermie grave (température interne : 31-29°C)

 
– Les grelottements diminuent ou s’arrêtent ;
– La victime semble épuisée, faible et manque de coordination ;
– La victime devient très maladroite, elle semble ivre, ne veut pas admettre qu’il y a un problème et peut même refuser toute assistance. La victime perd peu à peu conscience.
 

Traitement

 
– Obtenez des secours médicaux dès que possible ;
– Placez la victime dans un sac de couchage déjà chaud, avec une autre personne, ou, mieux encore, installez-la entre deux personnes : le contact de la peau, surtout dans le cou et le thorax, est particulièrement efficace ;
– Essayez de garder la victime éveillée et ignorez ses allégations telles que « tout va bien, laissez moi », car elle a en fait de sérieux problèmes. Maintenez votre surveillance de façon constante.
 

Hypothermie critique

Hypothermie critique (température interne : en dessous de 29°C)

 
– La victime est inconsciente et donne l’impression d’être morte : son corps est rigide, la respiration est très légère, ou non apparente, la peau est froide et peut devenir d’une teinte gris-bleu, les pupilles peuvent être dilatées ;
 

Traitement

 
– L’aide médicale est primordiale et l’hospitalisation nécessaire ;
– La victime étant inconsciente, les traitements doivent être prodigués avec soin, car des manipulations brutales peuvent provoquer un arrêt cardiaque ;
– Croyez toujours que la victime peut être réanimée, il ne faut surtout pas abandonner ;
– Chercher à maintenir une température stable avec des sources de chaleur externes.
 
Pour lire le récit de l’expérience d’Armelle : Cliquez ici

Propos élaborés avec la brochure Survivre à l’hypothermie de la Société canadienne de la Croix Rouge.

Retour aux infos pratiques