Le Hall, la Vallee et le Monde

Un peu déçus par le manque de neige en Europe centrale et pas très motivés par l’idée de rider au milieu de hordes de touristes nordiques, nous choisissons de laisser passer les vacances de pâques avant de nous rendre en Scandinavie. Pour ne pas rester inactifs, nous décidons de tester de nouveaux lieux de glisse : les pistes indoor.

Le 04 avril, nous nous rendons donc au SnowHall d’Amnéville, en Moselle. Construit sur un ancien crassier, le site compte deux pistes : une bleue qui mesure près de 500 m de long sur 35 m de large et une plus petite (40 m) pour débuter ou faire de la luge. Au premier abord, cela paraît assez incongru de s’engouffrer dans ce frigo géant – la température est maintenu toute l’année à -2°C – alors qu’il n’y a pas une montagne aux alentours et qu’il fait 16°C dehors. Mais, ouvert il y a un an et demi, SnowHall ne désempli pas. Il a reçu à ce jour plus de 400 000 de riders ! Un projet d’extension est même à l’étude. Il faut dire que ce « centre de ski » est une aubaine pour les habitants de la région, dont certains sont encore touchés par la crise du secteur sidérurgique. Désormais, ils peuvent faire quelques descentes pour une poignée d’euros sans avoir à se déplacer jusque dans les Vosges ou le Jura. Il paraît même qu’un papy de 83 ans a pu goûter aux plaisirs de la glisse pour la première fois de sa vie… il était temps ! En ce qui nous concerne, cette première est assez surprenante. Ce n’est pas tant la neige ultra collante que le fait d’avoir un plafond éclairé par des néons au-dessus de la tête qui nous perturbe.

Après avoir passé la nuit à Bruxelles (Merci Ariane !), nous grimpons jusqu’à Landgraaf, aux Pays-Bas. Nous sommes à SnowWorld qui, vu les efforts produits pour recréer une ambiance « montagne », n’a pas tout à fait usurpé son nom. Cette fois, il y a 3 pistes, dont une avec un véritable snowpark. Il y a même un télésiège 6 places et un chalet d’altitude, où l’on peut boire du chocolat chaud ! Bon d’accord, il n’est qu’à 50 m au-dessus du niveau de la mer, mais avec un peu d’imagination… ! D’ailleurs, la température de -6°C facilite bien les choses.

Le lendemain, nous revenons légèrement sur nos pas, en allant à Peer, en Belgique. C’est là que se trouve Snow Valley, l’un des premiers centre de ski indoor en Europe. Construit il y a plus de 10 ans, par un obsédé de la neige (dixit son épouse, parce qu’il envahissait le frigo familial de pots contenant des échantillons de neige !), le site est particulièrement impressionnant vu de l’extérieur. Bien que les pistes n’excèdent pas 250m de long, celles-ci reposent dans une imposante structure sur « pilotis » s’élevant à plusieurs dizaines de mètres de hauteur. A notre grande surprise, la neige, dont le secret de fabrication est aussi bien gardé que la recette de la potion magique de Panoramix, est excellente ! Nous avons quand même réussi à savoir qu’elle était fabriquée dans des cylindres avec un circuit de refroidissement à l’ammoniaque (et non pas avec des canons comme dans les autres centres indoor). En résumé, cela produit une sorte « glace pilée » très fine, qui a une bonne cohésion. Résultat : elle est beaucoup moins abrasive que de la neige de culture traditionnelle et surtout elle est peu « collante ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *