Tignes, en visite chez Guerlain Chicherit

Nous poursuivons notre test grandeur nature sur l’Espace Killy, les 29 et 30 décembre, à  Tignes. Au programme : 11 zones ludiques et 4  » Freeride Points  ». Un petit mercato apporte un peu de sang frais dans l’équipe, grâce à  l’arrivée d’Alice, Isabelle, Quentin et Benjamin.

Vue plongeante sur Tignes

Le temps est couvert au matin du premier jour. Après une récupération un peu fastidieuse des forfaits (ce n’est pourtant pas faute de nous y avoir pris suffisamment à  l’avance…), nous pouvons lancer les réjouissances : 3 à  4 zones  » freestyles  » à  visiter dans la matinée + trouver la  » zone mystère  ». Pour mettre un peu de piquant, les indices sont les suivants : la zone se trouve à  Tignes le Lac, mais elle ne figure pas sur le plan des pistes, ni sur les panneaux de directions disséminés sur le domaine skiable et les trois quarts du personnel des pistes et des remontées mécaniques n’en a jamais entendu parler… good luck guys !

Après avoir visité le boardercross, le snowpark, le half-pipe et la zone  » Naturide  » en hommage à  Guerlain Chicherit, nous nous retrouvons au Palet pour une pause frugale bien méritée ! J’en profite pour féliciter Antoine, Mathieu et Benoît pour avoir levé le voile sur la zone cachée. Il s’agissait effectivement de l’Avalanche Training Zone, située entre les rives du lac et le jardin d’enfants de l’ESF, sous l’Aéroski de Tovière.

45 minutes chrono plus tard, nous repartons sous un magnifique ciel bleu et les rayons rasants d’un soleil de décembre. Cette après-midi est essentiellement consacrée aux zones Naturide de Pâquerette, Merles, Aiguille percée, Epilobe et Œillet. Ce concept cache en réalité des pistes noires balisées et sécurisées, mais non damées. Elles présentent deux avantages : les panoramas sur le Lac du barrage de Tignes sont splendides et elles sont peu fréquentées. Par contre, le plaisir qu’on peut y trouver dépend très largement des conditions de neige.

Le lendemain matin, les conditions météo s’annoncent identiques à  la veille. La mission du jour est simple : trouver les 4  » Freeride Points  » répartis sur l’ensemble du domaine skiable, visite de l’avalanche training zone et des quelques zones Naturides, qui n’ont pas pu être skiées la veille.

Au bilan intermédiaire de la journée, le constat est sans appel : les Freeride Points n’ont pas encore été installés, alors que nous sommes au milieu de la semaine de vacances scolaires la plus chargée de l’année. Le boardercross ressemble à  un champ de bataille et le pipe est fermé pour cause de Tignes Airwaves imminents. Quant à  l’espace d’entraînement à  la recherche ARVA, c’est plus austère qu’un cimetière. Exaspéré, Antoine crie au  » foutage de gueule  » ! Par contre, tout le monde s’entend pour dire que les zones Naturide valent le coup d’être vues.

Dans l’après-midi, Matthieu s’offre La Sache ! Il en rêve depuis 10 ans, c’est maintenant chose faite ! Quant à  Quentin, c’est un tour en barquette après une mauvaise réception dans le Snowpark qui l’emmène tout droit se faire plâtrer…

Dans deux jours nous serons aux 3 Vallées, autoproclamé  » le plus grand domaine skiable du monde  ». En attendant, nous vous souhaitons une excellente année 2009, pleine de bonnes surprises, de franches rigolades et de sessions de glisse mémorables !

D’ici là , glissez bien !

P.S. : Nous souhaitons un bon rétablissement à  Quentin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *